L'immobilier professionnel et éthique depuis 1987
rentree

La location étudiante. Galère ou pas ?

Nous sommes très heureux de vous retrouver sur le blog en cette belle rentrée 2017 après quelques vacances bien méritées… Toute l’équipe du Cabinet Loquis vous souhaite une très bonne rentrée 2017 🙂

 

En ce début du mois de septembre, nous voyons le mot “rentrée” écrit partout,  on nous dit d’être organisé, de faire des plannings pour gérer au mieux nos emplois du temps. Il nous faut gérer le stress de la rentrée après le retour des vacances et du repos…

Mais qu’en est-il des jeunes étudiants, fraîchement bachelier qui commencent leurs études supérieures dans leur ville ou loin de chez eux ou même à l’étranger ? Nous pouvons imaginer leur excitation ou leur stressNous avons pensé à eux (ainsi qu’à leurs parents…) et avons songé qu’il serait intéressant de vous renseigner sur la location étudiante.

 

Galère ou pas ?

Eh bien oui, la location étudiante est assez compliquée pour les jeunes et leurs parents. Il faut constituer un bon dossier car les demandes sont nombreuses. En effet, les propriétaires demandent des garanties. Généralement, les parents se portent caution pour leurs enfants mais parfois ils n’ont pas les revenus nécessaires pour être cautionnaires.

Les garanties sont les suivantes:

  • frais d’agence (maximum 10€/m² + 3€/m² d’état des lieux)
  • dépôt de garantie (pour les appartements meublés : 2 mois maximum de loyer. Pour les appartements non meublés : 1 mois maximum de loyer)

 

Les baux spécifiques

Pour les appartements meublés, on utilise soit un bail d’un an avec tacite reconduction ou bien un bail entre 9 mois et 1 an (sachant que le minimum est le bail de 9 mois) allant le plus souvent de septembre à juin. 

Pour les appartements non meublés, le bail le plus souvent utilisé est le bail de 3 ans minimum avec tacite reconduction.

 

Chambres chez les particuliers

Cette solution peut être idéale. Elle permet des loyers souvent moins chers et permet également aux étudiants très jeunes de bénéficier d’une présence ….présence rassurant également les parents !

Quel délai ?

Nous rappelons que le mieux est de s’y prendre à l’avance même si ce n’est pas toujours facile avec les attentes des résultats du bac ainsi que les admissions dans les écoles de vos enfants. Si cela est votre cas, il vaut toujours mieux déposer vos dossiers quitte à annuler par la suite. Les listes d’attente sont souvent longues et vous ferez un heureux en vous désistant.

 

Et les résidences étudiantes alors ?

Sur le même principe, il suffit de préparer son dossier et de l’adresser au CROUS (Le Centre Régional des Oeuvres Universitaires et Scolaires) sachant que la demande et le renouvellement d’un logement en résidence se fait entre le 15 janvier et le 31 mai par internet, avec le Dossier Social Etudiant (DSE). Il faut donc bien prévoir son coup.

Il faut également savoir que le CROUS propose des bourses ainsi que des assurances “loyer impayé”. 

Le plus simple est de se rendre sur le site du CROUS et de les contacter directement.

Il existe également d’autres groupes privés de résidences universitaires mais restent un peu plus coûteuses (Studea, Estudines…)

 

Et si je n’ai pas de garant ?

Si vous n’avez pas de garant, et bien l’Etat peut vous aider. En effet, la caution Clé (Caution Locative Etudiante) permet aux étudiants qui n’ont pas de garants de louer un logement plus facilement. Ainsi, l’étudiant aura un dossier plus solide afin de faire sa demande auprès du CROUS, d’un bailleur privé ou d’un bailleur social. Le dispositif est géré par le CROUS et s’adresse aux jeunes de moins de 28 ans en capacité de payer leur loyer. Cependant, cette caution coûte 1,5 % du montant du loyer sachant que ledit loyer ne doit pas dépasser 500 € en Province, 600 € en Ile de France et 700 € à Paris.

D’autres questions sur la location étudiante ? N’hésitez pas à nous contacter…

 

Laissez un commentaire